Vision des futurs et jeunes professionnels de l’Informatique sur leur métier et leur devenir en entreprise

Vision des futurs et jeunes professionnels de l’Informatique sur leur métier et leur devenir en entreprise

Pourquoi ont-ils choisi ce secteur d’activité ?

Qu’attendent-ils de leur 1er  emploi ou de leur 1ère  expérience en entreprise ?

Quelles perspectives d’évolution de carrière envisagent-ils ?

Photographie des jeunes informaticiens

  • Un secteur qui reste masculin. Avec 84% d’hommes, les jeunes informaticiens sont majoritairement masculins et âgés en moyenne de 25 ans.
  • Plus d’1/3 des répondants résident à Paris et sa région.
  • L’Informatique de Gestion est la discipline la plus suivie
  • Un métier choisi avant tout par vocation. 1er motif du choix de la formation avec 83% des répondants qui ont choisi ce cursus par passion.
  • SSII en tête. La SSII reste la structure la plus convoitée par les jeunes professionnels et les futurs diplômés (65% des répondants la citent en 1er)
  • L’évolution de carrière (61%), la rémunération (60%) et le développement des compétences (52%) sont les premiers critères cités par les jeunes informaticiens dans le choix d’une entreprise.
  • Les prétentions salariales se situent majoritairement entre 20 et 30 K€ au minimum.
  • 90% des personnes interrogées jugent qu’au cours de leur parcours professionnel, la formation reste indispensable.

Les notions et facteurs clés

 

  • Le salaire. Les prétentions salariales se situent en moyenne entre 20 et 30 K€ au minimum. A noter, des différences en fonction du statut : La prétention salariale des futurs diplômés est supérieure à celle des autres cibles. Les jeunes diplômés en recherche d’emploi expriment, quant à eux, des prétentions salariales moindres, ceci s’expliquant par leur situation. Les Bac + 4 /5 aspirent à des niveaux de rémunération plus élevés que les Bac + 2. Les primes, l’intéressement et la participation sont les principaux avantages souhaités par les futurs diplômés et les jeunes professionnels en informatique.
  • La mobilité. La mobilité n’est pas forcément l’attrait majeur pour le postulant même si 78% des personnes interrogées se disent mobiles. Il s’agit surtout de mobilité dite « de proximité » sur le département et la région de l’entreprise. Ainsi, moins de la moitié des personnes interrogées seraient mobiles à l’international ou sur toute la France (seulement 37%).
  • La recherche d’emploi. La recherche d’un emploi futur ou déjà effectué s’appuie clairement sur l’utilisation d’Internet pour trouver des offres (plus de 9 répondants sur 10). A noter que les sites d’emploi spécialisés demeurent les sources de recherche d’emplois privilégiées pour 88% des interrogés
  • La Taille de l’entreprise. La taille de l’entreprise est assez symptomatique de la structure de l’échantillon : Si la population en poste est avant tout tournée vers les plus grosses structures (entreprises de plus de 100 salariés : 51% des citations), ce phénomène chez les futurs diplômés diminue (43%). Le niveau du diplôme est fortement discriminant sur l’attrait des petites, moyennes...

(IDF-Media)

Lire l'article complet sur le site de l'auteur
12/09/2008

Vidéos associés

      |  
  • Le DUT informatique : former les pr...
  • DUT Informatique
  • 03 mn 30
  • 439 vues
  • 2 votes
  •  0  "j'aime"
      |  
  • Réparation informatique
  • Journaliste
  • 03 mn 00
  • 2268 vues
  •  0  "j'aime"

 

Fiche métier

Chef de projet informatique

Spécialiste en informatique, également un meneur de jeu. Homme de communication, véritable animateur d'équipe, il est le moteur et le responsable au quotidien de l'état d'avancement d'un projet informatique.