Un métier dans le transport fluvial

Un métier dans le transport fluvial

De la navigation intérieure

C'est à Elbeuf (Seine-Maritime), dans les locaux de l'ancien internat du lycée Ferdinand-Buisson que se trouvent les locaux de l'Institut national des transports internationaux et des ports (ITIP). C'est ici, à quelques centaines de mètres de la Seine, que cinquante à soixante étudiants se forment aux techniques de la navigation intérieure.

Nous sommes à mille lieues de L'homme du Picardie, ce feuilleton télé de la fin des années 1960 qui évoquait, avec justesse, la vie des mariniers. A Elbeuf, cette formation du Cnam (Conservatoire national des arts et métiers) « prépare à un diplôme axé sur l'aspect multimodal des modes de transports », explique Gilles Maléfan, le directeur régional du Cnam. On y apprend autant la géographie des échanges, le droit des transports, la comptabilité ou le management des équipes que la mécanique ou le pilotage d'une péniche.

Pas d'effet COP 21

Bien sûr, le transport fluvial constitue le coeur de métier. Et les élèves, âgés de 25 à 55 ans inscrits à cette formation de deux années, ne viennent pas les mains dans les poches.

Philippe Chanal, qui a bouclé son cursus, est prêt à se lancer. Son voeu : acheter deux péniches de type Freycinet (gabarit de 38 m de long).

Lire l'article complet sur le site de l'auteur
02/02/2016

Vidéos associés

      |  
  • Oh mon bateau !
  • Technicien / Technicienne de fabrication
  • 03 mn 00
  • 173 vues
  • 11 votes

 

Fiche métier

Capitaine de navette fluviale

Constitue des convois (pousseur, péniche, barge,...) de navigation fluviale et transporte des voyageurs ou des marchandises, dans un objectif commercial de qualité et selon la réglementation du transport fluvial et les règles de sécurité des biens et des personnes (service, coût, délais).