Le métier de coloriste : vous en verrez de toutes les couleurs

Le métier de coloriste : vous en verrez de toutes les couleurs

C'est un métier de l'ombre qui joue avec les couleurs. Peu connus du public, les coloristes arrivent en bout de chaîne du processus de création d'une bande dessinée. Si leurs noms ne figurent que très rarement sur les couvertures, ils jouent pourtant un rôle déterminant dans le succès d'une bande dessinée suivant le choix des couleurs qu'ils utilisent. Alors aurait-on pu avoir un Tintin brun ? «C'est tout à fait possible», explique Magali, une jeune coloriste toulousaine de 28 ans avant de nuancer «cela dépend de la liberté que l'on nous laisse. Si on prend la suite d'une série ou si le dessinateur est exigeant, on a peu de marge de manœuvre mais sur d'autres projets on a une totale liberté, ils nous font confiance.»

 

 

Armée de son stylet, de sa tablette et de ses palettes de couleurs, elle reçoit les pages en noir et blanc des dessinateurs avec des annotations ou des consignes. «Je détoure, je colorise les fonds, je crée des volumes, des variations d'ombres et de lumière. C'est ce travail qui donne vie aux dessins.» Lorsque ses pages sont terminées, elle les envoient au dessinateur, au scénariste et à l'éditeur. «Chacun à son mot à dire. 80 % du temps on me donne quelque chose à refaire», dit-elle en souriant. C'est une véritable relation de confiance qui s'instaure entre le dessinateur et le coloriste. «On est constamment en contact car il faut que l'on se comprenne. On se sent proche du dessinateur même si on ne le voit pas.»

 

 

Lire l'article complet sur le site de l'auteur
21/04/2017

Vidéos associés

      |  
  • Couleurs et Parfums
  • Fleuriste
  • 02 mn 39
  • 3443 vues
      |  
  • Teinturière
  • Teinturier / Teinturière coloriste
  • 03 mn 19
  • 3033 vues

 

Fiche métier

Teinturier / Teinturière coloriste

Il en voit de toutes les couleurs...

Professionnel de la couleur mais aussi de la matière, le teinturier coloriste est une profession liant réflexion et pratique. En effet, à partir d’une commande spécifique, le teinturier coloriste doit fabriquer la recette parfaite puis la mettre en place afin que le résultat convienne exactement à la commande. A partir d’un matériau donné, il met au point les fiches techniques permettant de réaliser la nuance de couleur précédemment demandée. Pour cela, il lui est nécessaire de procéder à des ajustements en cours de fabrication afin que le produit final corresponde à la conformité du produit commandé. Exercé dans un laboratoire de teinture, le teinturier coloriste doit cependant effectuer les allers-retours avec un atelier de production.