« Il faut former 10 000 ingénieurs en plus par an »

« Il faut former 10 000 ingénieurs en plus par an »


Entretien avec un responsable d'un grand type d'institution, Christian Lerminiaux président de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (Cdefi), qui représente l’ensemble des directeurs des établissements publics et privés habilités par la Commission des titres d’ingénieur (CTI) à délivrer le titre d’ingénieur diplômé.

Vous dites que la France ne forme pas assez d’ingénieurs. C’est un paradoxe étonnant dans un pays qu’on dit voué à la désindustrialisation.

Nous sommes revenus du « tout-service » et d’un modèle d’industrie sans usines. On se rend bien compte aujourd’hui qu’il n’y a pas d’économie forte sans industrie. Résultat, les entreprises recrutent aujourd’hui largement des ingénieurs pour concevoir et organiser la chaîne de production. Seulement, si les grandes entreprises se suffisent du vivier des 30 000 ingénieurs que nous formons chaque année, les PME en manquent, elles, cruellement, et les tensions sur le marché du travail sont très importantes. Nous devons donc avoir pour objectif de former 40 000 ingénieurs par an dans les dix ans.

Mais les jeunes Français semblent de plus en plus se désintéresser des matières scientifiques, et donc des formations d’ingénieur…

Eh bien là, je peux vous dire que nous sommes en train d’inverser la courbe. Sur Admission-postbac, nous constatons en deux ans une augmentation de 33 % du nombre d’inscrits dans les écoles d’ingénieurs. Même en tenant compte du plus grand nombre d’écoles qui sont entrées dans le système, c’est un vrai bon en avant. Avec un niveau qui explose : les nouveaux étudiants des Insa ou des universités de technologie ont maintenant tous eu une mention « bien » ou « très bien » au bac S. Alors certes, au niveau prépa, les inscriptions stagnent, mais au total, nous sommes en train de gagner une bataille. Les Français voient qu’il y a de nouveau un avenir dans l’industrie.

Le problème n’est-il pas qu’on ne sait pas trop ce que fait vraiment un ingénieur ?

Nous avons effectivement encore beaucoup de travail à faire sur ce sujet. Un ingénieur c’est un professionnel qui a de la méthode mais en plus sait choisir dans les différentes briques technologiques sans être effrayé. C’est quelqu’un qui amène des solutions. Mais c’est aussi quelqu’un qui ne sait pas assez bien communiquer. Je suis frappé de voir à quel point certains débats sont tronqués parce que les ingénieurs se comportent comme des technologues sûrs d’eux qui ne veulent pas discuter. Or, ils doivent savoir convaincre les politiques qu’ils savent quantifier les risques pour éviter de laisser le terrain à ceux qui refusent tout progrès au nom du principe de précaution.

Le système scolaire français tout entier forme à ce mode de pensée. Heureusement, nos ingénieurs sortent peu à peu de ce moule. Mais c’est difficile en seulement cinq ans d’études de prendre le temps de chercher des solutions novatrices. Or, nous avons besoin de jeunes innovants, créatifs, et ça, on l’apprend en faisant de la recherche. On apprend qu’on peut changer d’avis, rebondir, qu’il n’y a pas qu’une seule solution à un problème. Il faut revaloriser l’échec en ce sens qu’il est lié à l’expérimentation.

Lire l'article complet sur le site de l'auteur
06/07/2012

Vidéos associés

      |  
  • Je suis ingénieur Smartgrid
  • Ingénieur / Ingénieure
  • 03 mn 11
  • 2088 vues
      |  
  • Vous pouvez être ingénieure les fil...
  • Ingénieur / Ingénieure
  • 03 mn 06
  • 2149 vues

 

Fiche métier

Ingénieur / Ingénieure

Près de 400 profils d'ingénieur(e) possible. C'est avant tout un niveau d'étude doté d'une compétence technique.